Catégories
LGBT Lifestyle

Trois hommes lancent une attaque homophobe vicieuse dans le Piccadilly Circus de Londres

Trois hommes ont crié des violences homophobes à un homme de 37 ans au cœur de Londres avant de le pousser sur la route et de l'attaquer.

L'incident s'est produit vers 2 h 15 le mardi 3 mars, avant que la Grande-Bretagne n'entre dans le verrouillage du coronavirus.

Cependant, la police demande maintenant des informations sur l'attaque, qu'ils traitent comme une agression homophobe. Ils ont arrêté trois hommes mais continuent d'enquêter sur l'attaque.

L'incident s'est produit à Piccadilly Circus, près du quartier LGBT + de Soho. La région est populaire pour ses théâtres, bars et clubs ainsi que pour être une destination touristique de renommée mondiale.

L'homme de 37 ans se dirigeait vers la station de métro Piccadilly Circus. Mais il a vu que la station semblait fermée. Il s'est ensuite détourné de la gare. Et il a demandé à trois hommes à proximité s'ils savaient si elle était fermée.

L'un des hommes a alors crié sur la victime, en utilisant un langage homophobe.

Les trois hommes se sont alors approchés de la victime et l'ont poussé sur la route. Une fois la victime par terre, le groupe l'a agressé.

La victime a réussi à traverser la route en direction du Hard Rock Café. Cependant, les trois hommes l'ont suivi et l'ont attaqué une deuxième fois.

Le groupe a ensuite quitté les lieux en direction de Shaftesbury Avenue.

«Approche de tolérance zéro à l'égard des délits homophobes»

La victime a été transportée à l'hôpital et relâchée par la suite. Il a subi des ecchymoses à la suite de l'attaque.

La police métropolitaine affirme que les trois hommes sont probablement au début de la vingtaine et peuvent être d'apparence moyen-orientale. L'un des hommes portait une veste en jean distinctif délavé léger avec une bordure blanche sur le col.

L'agent-détective John McNally est l'officier enquêteur. Il a déclaré: «Il s'agissait d'une agression totalement non provoquée et vicieuse contre la victime, apparemment motivée par l'homophobie.

«Bien que heureusement non sérieusement blessée, la victime a, semble-t-il, été très secouée par l'incident.

«Le Met adopte une approche de tolérance zéro vis-à-vis des crimes homophobes; il est absolument inacceptable que quiconque se sente intimidé pour vaquer à ses occupations quotidiennes en raison de son orientation sexuelle. »

La police a arrêté trois hommes, tous âgés de 21 ans, soupçonnés d'avoir causé des lésions corporelles réelles. Cependant, ils les ont tous libérés sous enquête.

Maintenant, ils demandent à quiconque ayant des informations de se manifester. Vous pouvez appeler le 101 au Royaume-Uni en indiquant le CAD 575 / 03mars ou appeler Crimestoppers de manière anonyme au 0800 555 111.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *